5 erreurs

5 erreurs à éviter pour bien entretenir ses chaussures femme

J’ai (encore) passé un sale quart d’heure avec ma maman hier. Il faut dire qu’elle a un œil d’aigle, et qu’elle a reconnu tout de suite mes bottines achetées en soldes à New York l’hiver dernier : “mais dans quel état elles sont ! Il aurait fallu changer le patin du talon tout de suite, maintenant que c’est abîmé, tu vas devoir changer tout le talon, et ça va te coûter cher ! Et puis on voit que tu les cires pas assez souvent ! Et enfin, ne les mets plus jamais tant que tu les as pas fait réparer, elles vont s’abîmer!” Ah bon ? Ah oui. Pour une rédactrice de mode, ce n’est pas très sérieux  - j’ai donc potaché un peu mes classiques pour entretenir mes chaussures femme. J’en profite pour vous rappeler les 5 erreurs fatales à propos desquelles on s’est toutes mordu les doigts au moins une fois dans notre vie :

  1. Zapper des étapes dans le cirage des chaussures. Le cirage n’est pas un emplâtre pour cacher du cuir tout patiné au bout de vos chaussures. Cirer des chaussures pleines de poussières (ou pire, de boue), laisse des traces.Trois gestes, c’est pas compliqué : frotter avec une brosse douce, nourrir avec une cire spéciale, cirer dans la même teinte, par mouvements circulaires. Le cirage, vous ne l’achetez pas au bazar à un euro, vous prenez une bonne marque, avec de la cire d’abeille. Point final. Pour les chaussures en daim (cuir gratté velouté) plus fragiles, brosse à habit, brosse en caoutchouc ou crèpe - après chaque averse -. Si vous voulez donner un joli fini brillant (le “glaçage), vous passez à la fin un chiffon humidifié. Le cirage, c’est une petite demi-heure d’entretien, pour garder longtemps vos beaux escarpins.

  2. Entasser les chaussures dans le placard. A minima, on les aligne joliment, mais les plus belles chaussures femme méritent qu’on les range avec des empiècement en bois, qui leur éviteront de s’affaisser comme des fleurs fanées.

  3. Inventer ses propres recettes de grand-mère. Si vous ne savez pas comment nettoyer des chaussures en toile, ou des chaussures femme en croco (ne jamais les cirer !), si vous vous demandez comment enlever une tache de graisse, ne procédez pas par essais-erreurs. Lisez les conseils des pros (bottiers) sur Internet, par exemple le bottier Xavier Aubercy dans le Journal des Femmes.

  4. Etre laxiste. A l’époque de ma grand-mère, l’étiquette prescrivait d’avoir un “semainier” de 7 chaussures femme noires et marron. Comme souvent tous les principes, il y a une raison de bon sens : en changeant de chaussures tous les jours, vous laissez les cuirs de détendre (et donc ne pas s’avachir en prenant vaguement la forme de vos pieds).

  5. Etre étourdi. Après intempérie, vous balancez vos chaussures dans l’entrée et ne pensez qu’à aller boire un bon thé, mais vos chaussures exigent un soin immédiat : ne laissez pas la boue se fixer : sauf sur le caoutchouc, vous auriez toutes les peines à vous en débarrasser ensuite. Et on ne les fait jamais sécher près du radiateur ou d’une source de chaleur.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×